Le Travail en Espace Clos | comment prévenir les risques

19/6/2017

En milieu de travail, certains dangers sont plus évidents que d'autres. Les équipements mécaniques et les produits chimiques requièrent une formation et une attention particulière, mais qu'en est-il des dangers moins perceptibles, comme ceux auxquels font face les travailleurs qui doivent entrer dans un silo, un camion-citerne, un entrepôt frigorifique ou une cuve? Tous ces endroits sont généralement considérés comme des espaces clos, et les risques et les besoins des employés y travaillant sont multiples.

Que vous oeuvriez dans le secteur manufacturier, chimique, agricole ou dans le secteur de la construction ou du transport, le travail en espace clos est un enjeu qui concerne probablement votre entreprise. Il s'agit d'un des espaces de travail les plus dangereux : de nombreux travailleurs subissent des blessures ou sont tués annuellement en y travaillant. Pire encore, la majorité des victimes d'accidents fatals sont des travailleurs ayant fait une tentative de sauvetage en espace clos.

Qu'est-ce qui constitue un espace clos ?

Un des problèmes majeurs des espaces clos est leur définition même. Beaucoup d'accidents ont trait à des lieux de travail mal identifiés. En effet, ils peuvent prendre de nombreuses formes et celles-ci sont parfois trompeuses. Les endroits suivants constituent tous des espaces clos :

Malgré son nom, l'espace clos n'est pas toujours petit. Le règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST, chapitre S-2.1, a.233) offre cette définition d'un espace clos :

«espace clos» : tout espace totalement ou partiellement fermé, notamment un réservoir, un silo, une cuve, une trémie, une chambre, une voûte, une fosse, y compris une fosse et une préfosse à lisier, un égout, un tuyau, une cheminée, un puits d'accès, une citerne de wagon ou de camion, qui possède les caractéristiques inhérentes suivantes :

  1. il n'est pas conçu pour être occupé par des personnes, ni destiné à l'être, mais qui à l'occasion peut être occupé pour l'exécution d'un travail;
  2. on ne peut y accéder ou on ne peut en ressortir que par une voie restreinte;
  3. il peut présenter des risques pour la santé, la sécurité ou l'intégrité physique pour quiconque y pénètre, en raison de l'un ou l'autre des facteurs suivants:
  4. l'emplacement, la conception ou la construction de l'espace, exception faite de la voie prévue au paragraphe 2;
  5. l'atmosphère ou l'insuffisance de ventilation naturelle ou mécanique qui y règne;
  6. les matières ou les substances qu'il contient;
  7. les autres dangers qui y sont afférents;

En plus de cette définition, tout lieu de travail dont l'entrée constitue un passage étroit, donc d'entrée et/ou sortie aux dimensions restreintes ou d'accès difficile, duquel un travailleur ne peut sortir par lui-même en cas d'urgence, ou dont la disposition rendrait les opérations de sauvetage difficiles, est considéré comme un espace clos à toutes fins légales. Un tel endroit devrait donc également répondre des exigences des articles 297 à 312 du RSST.

Formation_travail_espace_clos

D'où proviennent les risques?

L'équipement qui y est utilisé est parfois une source de danger : dans le secteur du nettoyage industriel, les jets d'eaux sous haute pression et le pompage à vide utilisés en espace clos augmentent les risques de dangers en exposant le travailleur à de nombreux produits chimiques nocifs dans ces endroits restreints.

Chaque année, plusieurs travailleurs décèdent par intoxication en travaillant dans un réservoir ou une citerne. Dans la majorité des cas de décès en espace clos, c'est l'atmosphère qui est la principale responsable. La déficience en oxygène et la présence de gaz ou de vapeurs toxiques de même que les explosions et les incendies qui surviennent dans ces espaces en sont les plus communs exemples. La ventilation des espaces clos est un des éléments les plus importants pour y accroître la sécurité des travailleurs.

À cet effet, le RSST interdit à quiconque de pénétrer ou d'être présent dans un espace clos qui ne serait pas ventilé par des moyens naturels ou par des moyens mécaniques dans le but que les conditions atmosphériques suivantes y soient maintenues :

S'il est impossible de maintenir ces conditions en ventilant l'espace clos, un travailleur ne pourra y pénétrer ou y être présent que s'il porte l'équipement de protection respiratoire prévu à cet effet et que l'espace respecte la concentration de gaz ou vapeurs inflammables prévue ci-haut.

Les enjeux de l'espace clos

Le risque d'anoxie

La diminution du taux d'oxygène, liée à l'augmentation du taux d'un autre composé dans l'air entraine le risque d'anoxie, ou le manque d'oxygène dans le sang. L'oxydation, la combustion, l'action des bactéries, et l'absorbtion en présence de charbon activé ainsi que plusieurs autres événements entrainent tous une baisse du taux normal d'oxygène.

Ce taux normal se situe entre 19 et 23% d'oxygène dans l'air. Si celui-ci devait diminuer jusqu'à se situer entre 19 et 16%, l'individu le respirant éprouverait des nausées, vomissements et vertiges. Si cette concentration diminuait encore jusqu'à se situer entre 16 et 12%, il y aurait perte de connaissance, et, en deçà de 12%, il y aurait perte de connaissance immédiate entrainant la mort.

L'équipement respiratoire

L'équipement respiratoire donné au travailleur doit être approprié pour le type d'atmosphère que contient la zone de travail. Lorsque l'endroit est considéré comme une zone dangereuse ou un danger immédiat pour la vie et la santé (DIVS), on sélectionne l'équipement approprié pour le danger en question en éliminant tour à tour les équipements qui ne font pas l'affaire. Le Guide des appareils de protection respiratoire utilisés au Québec de l'IRSST est là pour vous aider à répondre spécifiquement à vos besoins à ce sujet.

Isolation et cadenassage

Avant qu'un travailleur ne pénètre dans l'espace clos, il faut s'assurer que la zone soit isolée de toutes sources de dangers et que l'équipement soit cadenassé.

Les risques physiques

Outre les préoccupations respiratoires, l'employé travaillant en espace clos est sujet à de nombreux risques physiques : coupures, coincement, écrasement, électrocution, chutes de hauteur ou de même niveau,engloutissement, noyade, exposition à des températures extrêmes, etc.

L'ensevelissement est aussi un risque important; un rapport d'enquête de la CSST en 2012 dénote l'absence d'une procédure de travail en espace clos comme une des causes principales ayant menées à la mort d'un employé enseveli sous du maïs dans un silo à grains à Saint-Esprit.

Un autre rapport d'enquête relate un accident ayant causé le décès d'un travailleur ainsi que des blessures graves à un second lorsqu'une lampe hallogène descendue dans une citerne ayant été nettoyée avec des produits inflammables aurait créée une détonation. Celle-ci aurait tué le travailleur qui s'y trouvait et blessé celui à l'extérieur. À nouveau, l'absence de procédure de travail en espace clos a été déplorée par l'enquêteur.

La formation Travail en espace clos

Une procédure de sauvetage, un relevé continu de la qualité de l'air ainsi qu'une constante surveillance doivent être en place avant que commencent les travaux en espace clos. Les renseignements nécessaires à la santé et la sécurité du travailleur doivent lui être communiqués et expliqués par une personne qualifiée et cette formation doit avoir pour objet les méthodes et les techniques nécessaires à sa sécurité. Elle doit aussi avoir eu lieu avant que le travailleur pénètre l'espace en question.

Une cueillette d'informations préalable à l'exécution d'un travail est nécessaire. Avant d'entreprendre un travail dans un espace clos,des données doivent être disponibles par écrit sur les lieux mêmes du travail concernant ses dangers spécifiques. On doit par exemple connaitre l'atmosphère interne y prévalant et sa composition, s'il y a des insuffisances au niveau de la ventilation naturelle ou mécanique et les sources d'inflammation présentes.

En conclusion, le travail en espace clos possède ses propres enjeux spécifiques de par la nature dangereuse et difficile d'accès qui lui est intrinsèque. Si vous vous questionnez à savoir si un de vos espaces de travail serait considéré comme un espace clos, la définition légale de ceux-ci a justement été élargie pour vous permettre de le traiter comme tel et de prendre toutes les précautions nécessaires pour veiller à la sécurité de votre personnel.

Outre l'équipement nécessaire à vos employés y travaillant et leur supervision, la formation de travail en espace clos est irremplaçable pour leur donner les informations nécessaires afin d'assurer leur sécurité.

Fondé en 1980, le Groupe Formatrad offre aux entreprises québécoises des services de formation certification en milieude travail, d'évaluation du personnel et des services conseils. Nous vous invitons à explorer les 71 formations, dont notre formation Espaces Clos et notre formation en Cadenassage. Appelez-nous au 514 328-6819 ou au 1-844 328-6819 pour toutes questions ou pour faire une réservation.

Sources: